Les Expos de l’Atelier ArtHouse

L’Atelier ArtHouse, un lieu dédié aux artistes et aux expositions temporaires avant l’entrée du musée !

Un endroit dynamique où sont régulièrement mis en lumières de nombreux artistes.

Retrouvez-ici les anciennes expos !

Quand la photo prend vie par le Club Photo de Chaudfontaine

Quand la photo prend vie, elle s’installe dans l’Atelier de Arthouse.

Des photographes passionnés viennent partager leurs clichés à travers des portraits classiques et glamour, des paysages,. …

Leur souhait : partager un petit bout de leur passion…

Et vous, qu’auriez-vous eu envie de figer sur papier glacé ?

A vous peut-être une nouvelle passion ?

Rejoignez le club photo de Chaudfontaine tous les mardis à la Maison Sauveur.

Moshi Moshi : déco pop en stock

Electron libre de la déco, Moshi Moshi c’est tout un univers de formes et de couleurs dans un style résolument pop directement inspiré des créations ultra-graphiques du peintre Philippe Knoops (Keone).

En signant les joyeux objets ludiques et espiègles à souhait signés Moshi Moshi, le Liégeois Keone donne libre cours à sa créativité pour faire entrer l’art dans nos intérieurs… Du sol au plafond !

C’est tendance : l’art s’échappe des galeries pour s’afficher au cÅ“ur de nos maisons, quand la décoration ose s’amuser avec des objets arty.

Le label de design belge Moshi Moshi est dédié aux fans de pop art, de graphisme ludique et de couleurs vibrantes.

Moshi Moshi un vrai cocktail peps qui est le fruit d’une belle rencontre et d’une affinité artistique entre Philippe Knoops aka Keone, graphic designer et artiste plasticien, et Caroline Descamps, active dans la communication & les relations publiques, le mix idéal de la force tranquille et de l’effervescence ardente.

Rencontre explosive du 10 mars au 18 avril dans l’Atelier de Arthouse aux côtés des plus illustres artistes de l’Art Moderne du musée : Magritte, Miro, Matisse ou encore Folon.

« Au-delà du Réel » – Anthony VAN ZUYLEN

C’est en 2005, alors qu’il effectue un voyage en Norvège, qu’Antho réalise une série de dessins à l’encre de chine, pastels et aquarelles.

Dix ans plus tard, un autre virage, il photographie désormais les visions qu’il déchiffre dans les marbres du Cinquantenaire à Bruxelles, pour ensuite les interpréter plastiquement. Depuis lors, il poursuit sa démarche en observant non seulement la pierre mais aussi le bois, le métal, le reflet de la lumière et d’une manière générale toute « organisation aléatoire de la matière ».

Antho photographie dans le vif plusieurs « moments » de sa peinture, de manière à sauver de l’oubli certains mouvements d’une scène ou d’une impression, même éphémère…. Ce qui l’instant d’avant semblait pourtant n’être rien.

Pour l’exposition dans l’Atelier Arthouse, Antho a choisi d’inviter les visiteurs à plonger dans son monde afin de découvrir la richesse immatérielle qui nous entoure. Des scènes lugubres, des scènes d’insouciances ou encore des scènes sorties de son imaginaire, un univers d’huile et d’aquarelle.

Découvrez la psychologie des scènes et des personnages nés de l’aléatoire et que cet artiste ténébreux accompagne de textes suggérant l’une ou l’autre pistes de réflexion ou nous surprenant avec un moment d’évasion proche d’une planche de BD.

Une fois encore, ARTHOUSE sert de tremplin à un jeune artiste afin que ses œuvres soient découvertes aux côtés des plus illustres artistes de l’Art Moderne du musée : Magritte, Miro, Matisse ou encore Folon.

Banksy


Ne ratez pas l’arrivée dans ARTHOUSE de nouvelles œuvres signées Banksy, star incontestée du Street Art..

Un geste de soutien de François Fornieri au petit musée d’Art qui n’a rien à envier aux grands !

Notamment, une nouvelle œuvre réalisée contre la guerre en Irak ainsi que d’autres œuvres qui proviennent de Dismaland. Il s’agit de pochoirs sur carton que Banksy a réalisé pour son parc d’attraction éphémère, « un parc à thème familial inadapté aux enfants ».

Arthouse nous invite à écouter cet artiste à travers ses œuvres, capter le message qu’il veut faire passer au-delà de ses provocations pour comprendre que c’est l’espoir d’un monde meilleur qui s’inscrit comme crédo.


Trois artistes urbains, une expo !

L’Atelier ArtHouse exposera pendant un mois trois talentueux liégeois autour d’un seul thème, l’art urbain ! A côté des Banksy, Warhol et Keith Harring d’ARTHOUSE c’est le Street Art qui est mis en valeur à Chaudfontaine !

Hyer est un artiste autodidacte issu du mouvement graffiti, il se classe volontiers dans la catégorie des artistes graffeurs- portraitistes. Hyer, utilise le Street art comme un exutoire, un besoin viscéral de s’exprimer.

Anthony Malamba, alias Kong le Foudeur, graphiste et pop artiste belge, fait le pont entre les cartoons et la Street fashion. Il puise son inspiration dans les bandes dessinées, dessins animés et dans la mode, marques phares et tendances : deux mondes qu’il réunit tout en couleurs.

Olivier Hoffait est l’artiste urbain belge mieux connu sous le blase « Soke » et membre du collectif artistique « La Cabane ». Fan d’art, d’architecture et de graphisme, il détourne images et portraits pour en faire des scènes éclectiques où figuration et abstraction sont en avant-première.

3 artistes urbains liégeois, à découvrir sans plus tarder ! Sans passer à côté d’ARTHOUSE, le petit musée qui n’a rien à envier aux grands avec sa collection de Magritte à Picasso en passant par Miro, Folon, Chagall et Toulouse Lautrec .

Bref, en ce début d’année 2021, cultivons notre amour de l’Art !

CHRISX Peintures

Si c’est au travers de l’écriture qu’elle a initialement tenté d’exprimer les bouillonnements de mon monde intérieur, c’est pourtant la photographie qui s’est invitée à la table de ses appétits d’expression.

Diplôme de photo-cinéma en poche, la radio va la détourner de la création pour lui offrir ses plus belles rencontres artistiques.

En 2018, la photo fait son retour. CHRISX casse les codes en saturant au maximum ses clichés : c’est l’aventure « photogreinture » ou « quand la photo veut ressembler à une peinture ».

Et puis, un soir d’été 2019, moultes émotions frappent à sa porte et la photo ne suffit plus à les canaliser. Des pinceaux, un couteau, quelques tubes de peinture acrylique et une première toile viennent s’imposer à elle comme une bulle d’oxygène, comme une envie irrépressible de vider ses tripes et chasser ses démons.

A l’instar de ses « photogreintures », il faut que les couleurs explosent.

« Je laisse mes envies s’exprimer sans filtres comme le feu d’artifice de mes émotions et de mes passions. Ces toiles enferment un morceau de mon âme, agité des grains de sable de mon quotidien »

Chacune est un élan du cœur qui n’attend que l’instant où il rencontrera un autre cœur qui se perdra dans les méandres de ses couleurs.

Jean Dupont, magicien du bleu

ArtHouse, le musée d’Art de Chaudfontaine célèbre les œuvres de Jean Dupont, une signature que l’on reconnaît du premier coup d’œil.

L’univers de cet artiste est avant tout une palette de bleu, de paysages aux ambiances nocturnes, d’arbres fleurs, de tapisseries et de sculptures oniriques. Un monde merveilleux et naïf comme un regard d’enfant.
Ce peintre discret, aime vivre caché, pourtant, cela n’a pas empêché ses œuvres de figurer de Bruxelles à Cannes, de Paris à Genève, ni de faire partie des collections royales de la reine Fabiola.

« Ma peinture n’est pas un style, mais une manière… », nous livre ce liégeois d’adoption.